Nouveaux supports de roues avants pour le Fatrike ICE

New Kingpost ICE for the fullfat

Bravo et félicitations à l’équipe de ICE d’avoir fabriqué des supports de roue avants spécifiques au Fatrike ce qui change totalement son comportement aussi bien en montée qu’un descente. Il n’y a plus cette petite oscillation parasite des roues avants et le trike reste stable lorsque l’on lâche brièvement le guidon.  La précision de pilotage devient ainsi extrême une fois la vis de frein de direction correctement serrée.

Montée du Col de l’Echelle fermé en Fatrike

Ceci permet d’avoir une trajectoire des roues avant d’une grande finesse ; ainsi j’ai pu rouler sur la neige tassée par le chassis d’un 4×4 lors de la montée du col de l’Echelle enneigé, au-dessus de Bardonecchia, ceci avec une faible marge d’erreur de l’ordre de 5 cm car le carrossage du Trike était à peine moins large que celui du neige-plein central…

Le vélo couché en Hiver

Voilà ce mardi 15 Janvier 2013, bien au chaud dans mon bureau, je contemple la neige qui arrive pour la première fois de l’Hiver dans la plaine du Grésivaudan.Tricycles couchés en hiver

Quelques images d’une hivernale au Désert de Valjouffrey (1200 m dans L’Oisans).

Les organisateurs Christine et Alain nous avaient convié à une sortie extrême avec camping par -17°C! Je pense que pour une telle sortie un gite d’étape est plus convivial!

Merci à eux de nous sortir de nos habitudes et de nous permettre de partager des moments forts. Il paraît que le froid peux être bénéfique pour la santé ; en Sibérie certains proposent des cryothérapies!

Gabriel sur le Greenspeed

 

 Le Tricycle avec ses 3 roues est très sécurisant sur les routes plus ou moins enneigées ou verglacées. 

il est possible d’équiper le trike d’un pneu clou à l’arrière.

Vélo couché caréné F40 au Col du FAU

Au sud de Vif, direction Col de La Croix haute

 

Le tricycle est donc une possibilité, il y a aussi le vélo caréné qui protège bien du froid et est épatant si les, rafales de vent ne dépassent pas les 50 km/h.

C’est ce que j’ai pu constaté lors de ma sortie CROLLES-ORANGE-CROLLES du 3 au 6 Janvier de cette année. Si le temps est doux, 4-5°C et même par vent du Nord les ascensions peuvent se faire en short et peu couvert ; sous le nez en fibre de verre et l’habillage en Lycra, il fait vite chaud.  L’aérodynamisme permet de faire avec une 8 aine de kg de bagages de l’ordre de 140 km en 6 h 30 pauses incluses ; ceci est appréciable en hiver car les journées sont courtes… Un petit bivouac à l’abri du vent dans la fenêtre d’une chapelle à Monclus près de SERRE, au Sud du Col de La Croix haute avant de se laisser glisser via Le Col de Sausse et NYONS vers la vallée du Rhône.

Vélo couché F40 sur le vieux pont de NYONS

A Nyons, à l’abri du Mistral

A partir de NYONS, le fort mistral de travers va me mettre en situation limite… J’arrive à Sérignan, près d’Orange, où des amis m’attendent pour manger, comme un miraculé; en effet la moindre erreur de pilotage aurait pu me projeter contre un véhicule roulant en face.

Vélo couché F40 à Montdragon

Avec jean-Claude avant de partir affronter le Mistral…

 

J’ai dû rouler à plus de 40 km/h pour pouvoir contrer la force du vent, le carénage s’est révélé très résistant; en effet le lendemain sur la route de la Gare De Bollène, le Mistral,à plus de 80 km/h m’a fait chuter à 4 reprises.

Jean-Claude sur son Lynx n’a pas eu plus de problème que ça car, il offre beaucoup moins de prise au vent latéralement et surtout il a l’expérience de l’autochtone bentrider et parapentiste!

  Merci pour l’accueil chaleureux de Christiane et Jean-Claude à Montdragon ainsi que le bon repas et moment chaleureux passé chez les NICOLINO à Sérignan. 

Le train me tire d’affaire jusqu’à Valence, où je tire des bords avec un Mistral à plus de 60 km/h jusqu’à Alixan, à l’approche de Romans le Mistral Noir est plus débonnaire.

Bivouac d'Hiver en Vélo couché F 40 LIGHTNING

Un de mes lieux de Bivouac près de la Piste Cyclable et à 20 km de Grenoble

Un dernier bivouac vers Moirans, ici plus un brin d’air alors que dans la vallée du Rhône le vent est encore à plus de 50 km/h…